Depuis plus d'un mois, Pierre se désespérait de ne pouvoir repiquer les poireaux qu'il avait semé au printemps.

La canicule n'est plus présente. 

17 mm de pluie récupérer dans le pluviomètre ces derniers jours.

Le terrain se travaille mieux que Pierre ne l'envisageait.

Tout semble au mieux pour enfin repiquer les poireaux.

 

IMG_1078

IMG_1079

IMG_1080

IMG_1083

Alors que je préparais les poireaux, mon esprit a vagabondé.

Je me revoyais à Houlle, chez mes parents, préparant les poireaux que mon Papa avait semé et qu'il vendait le 14 juillet lors de la brocante, installé devant chez lui.

Donc, avec un mois de retard, les poireaux peuvent maintenant grossir.

aide-mémoire