1 mois que Cruik s'est endormie pour toujours !!!

Depuis notre retour à la maison, Cruik nous manque surtout par de nombreux gestes que nous avions à son attention, surtout depuis qu'elle est malade, soit plus de 2 ans.

Chaque jour, elle avait droit à 2 piqures d'insuline, vers 9 et 21 h. L'insuline devait être conservé au réfrigérateur, donc à chaque fois que vers lui, à ces heures là, j'ai envie de préparer les injections.

A cause de son diabète, elle buvait beaucoup et devait aussi sortir souvent pour uriner. Sa gamelle d'eau n'était presque jamais vide. Si nous étions retenu à l'extérieur trop longtemps et que nous l'avions laisser dormir à l'intérieur, il était fréquent d'essuyer de l'urine collante, dans le couloir où elle cherchait la sortie.

Elle était devenue aveugle et sourde mais malgré tout, elle faisait régulièrement le tour de la maison, sans presque jamais piétiner le jardin.

Quand nous étions à table, elle venait toujours mendier ce que nous dégustions. Au début de ses ennuis de santé nous avons essayé de changer nos habitudes mais bien vite nous avons décidé de ne pas assombrir ces derniers en la privant de ces petits plaisirs ( pour gagner quelques jours de vie tristes).

A la fin de nos repas, j'avais l'habitude de répartir les restes dans 3 récipients: un pour Cruik, un second pour Guizmo et le troisième pour les poules....

Quand je suis en présence de ses mets préfèrés, j'ai envie de les déposer dans sa gamelle !!!!

Régulièrement, nous faisions le tour du jardin, muni d'un ramasse-poussière et d'un outil,  pour ramasser ses crottes, qui a cause de son traitement ( croquettes spéciales) étaient nombreuses.

La cohabitation entre elle et Guizmo s'est passé sans réel problème. Ce dernier ne comprenait pas pourquoi elle essayait de l'attraper quand il se trouvait trop près d'elle mais qu'elle ne continuait pas la poursuite au delà de 2 foulées. 

Notre crainte était qu'elle nous fasse tomber quand nous transportions des objets lourds et qu'elle se trouvait sur notre chemin. Heureusement, rien de ceci n'est arrivé !!!!

Son seul défaut était de ne pas aboyer quand elle se trouvait enfermer dans la pièce où elle nous avait suivi. Quand nous nous rendions compte de son absence, il nous fallait soit ouvrir de nombreuses portes ou essayer de nous rappeler notre itinéraire pour la retrouver, depuis son plus jeune âge.

Le bruit de ses pas, soit sur le parquet, soit sur la porte était pour nous un signal pour connaître ses souhaits.

Elle n'appréciait pas ses congénères, pour éviter des rencontres non désirées, nous devions rester vigilants lors de nos promenades. Les propriétaires de gros chiens pensaient que nous voulions la surprotéger alors que c'était leur animal de compagnie que nous voulions préserver.

J'ai souvent envie de l'appeler par ses nombreux noms que nous aimions lui donner gentillement : cruik-cruik, toutouille, cruikette, mémère....

Ses petits poils blancs inscrustés dans les fibres de nos vêtements vont nous rappeler longtemps qu'elle a partagée notre vie pendant plus de quatorze ans.

Il me fallait écrire ses quelques lignes pour me soulager et exprimer mon manque, un peu chaque jour depuis 1 mois. 

Sa dernière photo prise par Thibault.

245439944_570253977582027_8261795741362489140_n

 

Ce blog conservera le même nom, car c'est dans ce jardin que Cruik repose !!!!